Le « superluxe » immobilier, réservé aux étrangers ?

Accueil

kitchen-nuevo

On appelle communément « superluxe » tout ce qui désigne le marché du bien d’exception. Un marché dont un individu lambda ne se permet même pas de rêver, les prix s’élevant en moyenne à 10 millions d’euros. Ce sera par exemple un triplex, vue sur la tour Eiffel avec une terrasse somptueuse sur le quai Kennedy (1150 euros le m2), ou alors un hôtel particulier de 3400m2 dans le XVI (50 millions d’euros).

Ce marché ne compte qu’une dizaine de transactions par an, et pourtant il se porte merveilleusement bien. Seulement 150 000 personnes à travers le monde font parti de cette clientèle. Ces « super-riches » disposent d’un patrimoine de plus de 25 millions d’euros. «C’est un marché de caprice absolu sur un stock très réduit concernant peut-être 1200 biens à travers le monde», résume Thibault de Saint-Vincent, président de Barnes, réseau immobilier spécialisé dans le haut de gamme.

La clientèle séduite par Paris est essentiellement étrangère. Ce sont en général des personnes jeunes (plus ou moins la quarantaine), Russes, Arabes mais aussi de plus en plus Chinoises, Brésiliennes ou encore Indonésiennes. Une clientèle qui fonctionne au coup de cœur, et qui est des plus exigeante !

«D’ici une vingtaine d’année, il ne devrait plus y avoir de ces biens d’exception aux mains de propriétaires français», estime Thibault de Saint-Vincent. Entre le manque de dynamisme économique et la fiscalité, les seuls acheteurs tricolores sont ceux qui ont réussi à l’étranger et y conservent leur résidence principale.

Les commentaires sont désactivés.

Lyon
Aujourd'hui
Temps clair
Vent : 3.5 km/h
Humidité : 60%
20°C